L'orbitale

 

Le 12 novembre 2008

Edito :

C'est donc à mon tour de contribuer à l'éditorial de l'Orbital !
Pour celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur ma présence aux Atomes Crochus, je vous invite à lire l'article en fin de l'orbitale.

Tout d'abord, je ne peux que vous conseiller de lire "Comment je suis devenu chimiste", dans lequel je plonge pendant mes voyages sous- terrains à travers Paris. Je trouve ce livre prenant, par les témoignages vraiment différents que ces hommes et femmes nous offrent, de manière simple et en toute humilité. Il s'en dégage une réelle émotion, une ambiance de confidence. Je n'en suis qu'au quart du livre et il me tarde de l'avoir dévoré en entier.

Enfin, à propos des Atomes Crochus et du handicap. Il s'agit de réfléchir à comment s'orienter vers d'autres publics. J'aurais préféré dire un public "autrement capable". Car les scientifiques n'ont jamais cessé de vouloir explorer ce qu'ils ne voient pas avec leurs yeux, n'entendent pas avec leurs oreilles, ne peuvent palper avec leurs doigts, et repousser au plus loin les limites possibles de l'abstraction. Nous sommes tous, scientifiques ou non, des handicapés de la réalité des choses et cherchons à fabriquer, pour peu que nous soyons un minimum curieux, des instruments "prothèses" pour voir plus loin, voir plus petit, voir avec d'autres yeux, entendre les vibrations secrètes des molécules, sentir l'inodore et manipuler des atomes avec des doigts artificiels. Ceux que nous qualifions d'handicapés physiques, ne sont pas moins curieux, ni moins capables que nous de comprendre l'environnement qui nous entoure. Ni à plaindre, ni à éviter.

 

Clovis Darrigan

Directeur technique

 

 

L'association

Le prochain repas atomique : à vos agendas !

De nouvelles stagiaires chez les Atomes Crochus

 

la communication : on parle de nous... et peut Etre de vous...

Les Atomes Crochus lors de la manifestation "Z'A nous la terre"

Les Atomes Crochus à Couleurs sur Corps

 

Nos projets

Les Atomes Crochus pendant la Fête de la science

Les Atomes Crochus et les jeunes

Les Atomes Crochus et le handicap

 

Pour memoire...

Vos annonces, vos envies...

Retrouvez les anciennes Orbitales

 

 

L'association

Le prochain repas atomique : à vos agendas !

 

Un nouveau doodle a été lancé pour organiser notre prochain repas atomique qui sera aussi, au vu de la date un repas de Noël. Alors n'oubliez pas d'inscrire vos disponibilités www.doodle.com/cdrficat6ygt9xms

En espérant que vous serez nombreux à pouvoir venir partager le verre de l'amitié et que les échanges que nous pourrons avoir seront aussi fructeux que lors du précédent repas.

 

De nouvelles stagiaires chez Les Atomes Crochus

Les Atomes Crochus sont heureux d'accueillir Florence et Anne-Sophie. Ces deux nouvelles recrues issues du master SACIM de l'université de Versailles vont plancher sur la communication, notamment en ligne, autour au concours Haîku-Jardins Chimiques.

Je les laisse se présenter.

Bonjour tout le monde,

Bien que je suis certaine que lors d'une prochaine rencontre nous aurons de parfaites occasions de faire plus ample connaissance, voici comme le veut la coutume une présentation succincte de mon moi profond !
Mélomane, dynamique, passionnée et avide de connaissance ! ! ! Ravie de pouvoir travailler dans la famille "Atomes Crochus" ça c'est sûr, le reste ce sera à vous de le vérifier et pourquoi pas de l'approfondir !

A bientôt
Florence 

Pour contacter Florence ici

Je m'appelle Anne Sophie, j'ai 21 ans et je viens de Normandie. Je suis en 1ere année de Master SACIM et j'aimerais travailler dans la communication d'événements. Je vous remercie de m'accueillir au sein des Atomes Crochus et de me permettre de me former professionnellement.

A bientôt et tanto.

Pour contacter Anne-Sophie ici

 

la communication

Les Atomes Crochus lors de la manifestation "Z'A nous la terre"

Cette journée organisée par Nature et Découverte le dimanche 26 octobre a permis à nombre d'Atomes d'aller à la rencontre de leur public.

On a des photos !

 

 

Les Atomes Crochus à Couleur sur Corps

La manifestation Couleurs sur Corps à laquelle Les Atomes Crochus ont participée est terminée depuis le 9 novembre. Plus d'informations sur : www.cnrs.fr/couleurssurcorps/

Et pour les autres, un petit aperçu de ce qu'il y avait à voir :

- à gauche, dans l'article de Matin-Plus du mardi 28 octobre, Hélène en train d'expliquer la coloration des oeillets à des enfants

- en dessous, plusieurs photos des Atomes Crochus en action

Pour plus d'informations sur les activités proposées par l'association à cette occasion en écrivant à nos médiateurs Hélène et Clovis.

 

 

 

Nos projets

Les Atomes Crochus pendant la Fête de la science

Comme tous les ans la Fête de la science qui se déroulera du 17 au 23 novembre dans toute la France s'annonce comme une semaine chargée pour l'association. Retrouvez tout le programme de la semaine ici.

Et le programme complet de la Fête de la science ici.

 

Les Atomes Crochus et les jeunes

Comme vous avez pu vous en rendre compte au fil des Orbitales, les projets à destination des jeunes se multiplient : concours Haïkus-Jardins Chimiques, collaboration avec la section "didactique visuelle" de l'Ecole des Arts décoratifs de Strasbourg, interventions durant un module de communication scientifique à l'Unversité d'Orsay. Si vous voulez faire le point sur ces différents projet, je vous rappelle que nous avons envoyé il y a quelques jours la Lettre des Atomes Crochus(le seul moyen de tout savoir sur l'association !).

 

Les Atomes Crochus et le handicap

Désireux d’élargir son action à destination de publics auxquels on pense peu dans le monde de la science et de la culture, l'association est entrée en contact avec différents spécialistes du handicap (handicap physiques, malvoyants, malentendants) dans l’espoir de pouvoir adapter, avec leurs conseils et/ou leur aide, nos activités aux personnes handicapées.

La première réunion-atelier de travail aura lieu le mercredi 10 décembre à l'Ecole normale supérieure de 14h00 à 17h00. Tous ceux d'entre vous qui sont intéressés par cette thématique sont les bienvenus.

Pour plus d'informations sur cette réunion et nous informer de votre venue, écrivez-nous.

 

Pour memoire...

Vos annonces, vos envies....

Cette lettre d'information se veut avant tout la vôtre... Alors n'hésitez pas... Vous avez une annonce à faire, un spectacle dans lequel vous jouez, un objet que vous cherchez, une expo à ne pas rater... écrivez nous pour qu'on en parle

Richard-Emmanuel Eastes et Edouard Kleinpeter, tous deux membres de l'association sont heureux de vous présenter leur dernier ouvrage paru aux éditions Le Cavalier Bleu. Intitulé Comment je suis devenu chimiste, il retrace sous la forme d'interviews les parcours de vie de 12 personnalités contemporaines de la chimie française.

Ces textes abordent tout à tour les circonstances qui ont présidé à la vocation du (ou de la) spécialiste, son cursus et les événements qui l’ont influencé, les personnalités qui l’ont marqué(e), son apport à la chimie et enfin, le regard qu’il (elle) pose sur l’état actuel de cette discipline et de ses perspectives de développement.

Chaque entretien est enrichi d’encadrés, dont l’un est consacré à une œuvre artistique qu’il (elle) considère comme significative au regard de la chimie. Le tout est complété par une introduction analysant la nature et les évolutions du métier de chimiste

 

Suite de l'édito :

Chers Atomes,

Arrivé il y a deux mois et quelques chez Les Atomes Crochus, je suis tout de même l'un des premiers à avoir connu Richard-Emmanuel (que je continuerai à appeler Manu !). Quelques explications s'imposent !

Mes premiers pas de "vulgarisateur autodidacte" en chimie ont débuté en même temps que ma thèse, en 1998, à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA). En même temps, je découvrais le langage HTML et voyais en Internet un fort potentiel pour partager les connaissances, et gratuitement. Mon site de chimie amusante naissait, et j'organisais quelques Fêtes de la science à l'université.

En janvier de l'an 2000, Manu m'écris un premier mail en rapport avec mon site web. La même année, il me proposa d'animer avec lui la chimie amusante dans le Jardin Carré du Ministère, à Paris (voir photo). Je n'hésitais pas une seconde à l'idée d'exporter ma passion à la capitale, rencontrer d'autres publics et échanger des "trucs" de chimistes avec Manu, dans un cadre si prestigieux ! Nous nous sommes donc rencontrés pour la première fois en octobre 2000, moi traînant une lourde valise remplie de produits plus ou moins dangereux sur les rues pavées aux alentours du Panthéon, et lui venant à ma rencontre par la rue d'Ulm. Et déjà, nous faisions des jardins chimiques, pour le bonheur du public.

Mon réseau s'étoffait, je rencontrais des personnes très sympathiques et ouvertes à la vulgarisation des sciences (Laurence Mordenti et Pierre Aldebert, notamment). Je participais aussi chaque année aux Rencontres Sciences et Citoyens du CNRS, et j'y retrouvais Manu et les autres collègues, avec plaisir. Je me diversifiais dans la vulgarisation de la physique et mon site web prenait de l'ampleur.

Puis, Manu m'annonça la création des Atomes Crochus. Après une année de post-doc à Tours, je fus recruté en 2003 à Pau comme maître de conférences. C'était une bonne occasion de développer plus fortement les activités de vulgarisation, dans un cadre universitaire. Cela n'était pas du goût de tous les collègues ; certains voyant là plus une perte de temps qu'une utilité. En effet, pendant ce temps-là je n'écrivais pas d'articles scientifiques et je me souciais peu de mon indice de citation... Un clivage était net entre ma conception du métier d'enseignant-chercheur (et de carrière, au sens large) et une autre conception plus conforme à la normalité. Déçu. Manu me conseilla de monter mon association, afin d'être libre dans la réalisation de mes idées, être indépendant, acquérir du matériel. Ce que je fis en 2004, un peu dans l'urgence, en créant Anima-Science.
En même temps, l'envie de devenir un peu plus autonome me poussa à refondre mon site web et à le transférer hors de l'UPPA. Mon site devint alors scienceamusante.net. Les jardins chimiques poussait, encore plus merveilleux, grâce à notre collaboration et à l'oeil de Stéphane Querbes. L'envie de travailler plus souvent avec Manu se faisait plus pressante.

En 2006, l'UPPA me nomma chargé de mission Culture Scientifique et Technique. Une première reconnaissance officielle, encourageante, et l'occasion de développer un grand nombre d'actions pour l'université. Malgré cela, un fossé se creusait un peu plus entre les "vrais" chercheurs (ceux qui comptent leurs points de citation) et les autres, qui prennent le temps d'ouvrir la science au grand public.

En 2007, des atomes crochus d'une autre nature m'ont attiré à Paris... Et l'envie de changer d'air, même un peu plus pollué, me ferait le plus grand bien ! Voilà 10 ans, finalement, que je partage ma passion pour les phénomènes chimiques et physiques. Et me voilà chez Les Atomes Crochus, comme directeur technique pour un quart de temps, et plus si affinités ! (Et un mi-temps à l'association Science Ouverte).

Je suis donc particulièrement heureux de pouvoir apporter aux Atomes Crochus mes compétences en chimie, physique et informatique, mes conseils et idées d'animations, mon grain de sel. En même temps, j'assiste au cours de Manu, le mercredi soir, pour avoir une autre vision de la vulgarisation (pardon, de la médiation !) des sciences. Manu fait partie de ces quelques rares personnes qui ont fortement guidé mes choix, m'ont été de bons conseils et toujours à l'écoute. Cela fait de lui un ami auquel je tiens.

Pardon pour cet introduction un peu longue, mais nécessaire pour comprendre ma présence ici, mes motivations et mon zeste d'esprit critique. ;o)

Clovis Darrigan.

 

Retrouvez les anciennes Orbitales

Vous n'avez pas eu le temps de la lire quand vous l'avez reçue et depuis vous avez perdu le lien...
Pour retrouver les anciens numéros, rien de plus simple, cliquez sur les liens

Bonne lecture

Orbitale n°1 du 4 avril 2008

Orbitale n°2 du 11 juillet 2008

Orbitale n°3 du 14 août 2008

Orbitale n°4 du 12 septembre 2008

Orbitale n°5 du 3 octobre 2008

Orbitale n°6 du 24 octobre 2008

 

Si vous êtes arrivé jusque là, merci de cliquer ici.

 

Haut de page