Les Atomes Crochus
Accueil > Publications > Lexique et compléments scientifiques à Histoire de fou

Lexique et compléments scientifiques à Histoire de fou

Aller plus loin à partir du livre "Histoire de fou".

Qu’est-ce que l’énergie ?

Le mot énergie désigne un large ensemble de notions (énergie électrique, énergies fossiles, énergies potentielles, énergie de masse…). De manière générale, l’énergie désigne une grandeur susceptible d’être échangée, libérée ou absorbée lors des transformations de la matière, et cela sous forme de chaleur, de mouvement, de lumière, de courant électrique... Elle peut aussi s’appliquer à des phénomènes indépendants de la matière, mais qui peuvent influer sur elle : la lumière peut-être décrite comme constituée de photons sans masse qui transportent de l’énergie (la lumière peut par exemple faire bronzer notre peau, nous réchauffer…).

Qu’est-ce que la matière ?

La matière désigne l’ensemble des objets microscopiques et macroscopiques qui nous entourent et qui possèdent une masse. Au niveau macroscopique la matière est présente sous plusieurs formes ou « états » : solides, liquides, gaz, plasmas, milieux granulaires…

Exemple d’utilisations de la matière pour produire de l’énergie :
Les moteurs à explosion (moteurs de voiture), les barbecues à charbon, les bougies, les centrales nucléaires sont le siège de transformations de la matière qui libèrent, sous une forme directement exploitable, l’énergie potentielle qui y est stockée. Dans un réacteur nucléaire par exemple, les atomes fissionnent en libérant de l’énergie (ΔE) et en perdant de la masse (Δm). Einstein a montré qu’une relation lie ces deux grandeurs : ΔE=Δm.c² (le symbole delta (Δ) représente une variation).

Comment la plante « transforme-t-elle » l’énergie en matière ?

La photosynthèse est le nom donné au processus d’utilisation de la lumière par la plante pour synthétiser sa propre matière organique. Pour ce faire, les rayons du Soleil doivent interagir avec une substance contenue dans les feuilles : la chlorophylle (dont il existe plusieurs types). Il s’en suit un ensemble de réactions qui permettent d’assembler diverses molécules (eau du sol et dioxyde de carbone de l’air essentiellement) pour former la matière végétale.

Qu’est-ce que la diffraction de la lumière ?

La diffraction de la lumière est un phénomène optique : la lumière diffractée change de trajectoire en passant à proximité d’un objet dont la taille est proche de sa longueur d’onde (l’observation de la lumière au travers d’un tissu laisse par exemple apparaître une croix).

Qu’est-ce qu’une comète ? et une queue de comète ?

Une comète est un petit objet par rapport aux planètes et aux étoiles (en général moins de 100 km de diamètre), qui se déplace dans l’espace à grande vitesse (valeur ?). En général, les comètes sont constituées d’une couche extérieure de glace et d’un noyau métallique ou rocheux (c’est le cas de la comète de Halley qui passe près de la Terre tous les 76 ans).

La queue de la comète est une émission de gaz et de poussières qui émane d’elle dans la direction opposée au Soleil (et non pas suivant la direction dans laquelle elle se déplace, comme on pourrait s’y attendre).

Qu’est-ce que l’univers ?

L’univers est l’ensemble des choses existantes : il contient notre planète, notre système solaire, les étoiles de notre galaxie que nous pouvons voir (ainsi que celles que nous ne voyons pas), les autres galaxies…

Quant à sa forme, elle est très discutée au sein de la communauté scientifique : Est-il fini ? Ou au contraire infini ? Est-il continu ? Discontinu (comme une feuille de papier froissée*) ? Les hypothèses sont nombreuses et demeurent pour l’instant irrésolues.

* Une feuille de papier est un objet à 2 dimensions placée dans un espace à 3 dimensions (le nôtre). Dans une feuille de papier froissée, le plus court trajet entre deux points de la feuille n’est plus la ligne droite : il nécessite de sortir de la feuille. La notion d’univers froissé (ou chiffonné) s’appréhende en extrapolant cette idée à l’univers, en l’imaginant replié sur lui-même dans un espace à 4 dimensions.

Qu’est-ce que la vis d’Archimède ?

La vis d’Archimède est un outil qui permet, lorsqu’on le fait tourner sur lui-même et que le bas de l’appareil est plongé dans de l’eau, de faire remonter l’eau du bas vers le haut. Elle est constituée en général de trois tuyaux au moins, enroulés les uns autour des autres et formant comme une grande vis.

Qu’est-ce que le mouvement perpétuel ?

Un mouvement perpétuel est un mouvement qui se répète indéfiniment sans influences extérieures (sans apport d’énergie par exemple). Une toupie qui tournerait sur elle-même sans jamais s’arrêter serait un bel exemple de mouvement perpétuel, tout comme une vis d’Archimède entraînée par la chute de l’eau qu’elle remonte elle-même.

Qu’est-ce qui cause les marées ?

Le phénomène de marée résulte principalement des déformations induites par l’attraction du Soleil sur la Terre. La Lune, tout comme le Soleil, influence les marées : les grandes marées sont provoqués par l’addition des effets induits par la Lune et le Soleil. Ce phénomène est plus visible au niveau des océans car ils sont plus facilement sujets à de grandes déformations que des mers de plus petite taille (ou même que les continents). Les mouvements de rotation de la Terre jouent aussi un rôle important dans ce phénomène.

Qu’est-ce qu’un marais barométrique ? Et le pot au noir équatorial ?

Un marais noir barométrique est un lieu dans lequel la pression atmosphérique varie peu (les marais barométriques sont des lieux possibles de « hautes pressions » ou « basses pressions »). Le pot au noir équatorial est une zone proche de l’équateur où le phénomène de marais barométrique donne lieu à une météo capricieuse et dangereuse pour les marins : mer d’huile ou grands vents y sont fréquents et alternent très rapidement.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Plan du site | Espace privé :